Actus

« Le chant de Brest » – de Gwendal Le Goff

– Projection le samedi 2 mars au cinéma Le Club à Douarnenez du documentaire Le Chant de Brest avec un avant programme le court-métrage Le fantôme d’Armen, produit par Le Petit Remorqueur. 116 spectateurs étaient présents !

« Les oiseaux de la frontière » de Julie Meyer

– Suite à sa participation au festival MyFirtsDoc en Tunisie en décembre 2023, Les oiseaux de la frontière fut choisi pour être un des 4 documentaires rediffusés le 9 mars à la cinémathèque de Tunis.

« Marée Haute » de Camille Fleury & « Try » de Phlippe Lucas

– Deux films actuellement en fin de post-production. A retrouver bientôt sur vos écrans et, nous l’espérons, en festivals !

« Et à la fin elle les tue tous », de Céline Novel

– le 22 janvier 2024 s’est terminé la campagne de financement participatif Ulule pour la comédie Et à la fin elle les tue tous de Céline Novel. Grâce aux contributeurs, l’objectif a été dépassé ! Merci ! Début de prépa pour un tournage envisagé en juin prochain.

Réseaux sociaux

Les 48° Rugissants

A PROPOS

Créée en 2014, Les 48° Rugissants produit fictions et documentaires, sans restriction de genre, de durée ou de format.

Établis à Brest, Rennes et Paris, ses producteurs forment un axe, une latitude (48°) et défendent des films sensibles, ouverts sur le monde.

48Logo-270x270

Diffuseurs

L'équipe

Anthony Quéré

Anthony Quéré

Producteur

-------------------- 48° --------------------

BIO

Travaillant sur des projets de fictions depuis 2007, j’ai écrit et réalisé, avec Olivier Broudeur, les courts métrages  » Erémia, Erèmia  » en 2007 (Prix Spécial du Jury au Festival International de Clermont Ferrand 2008),  » Dounouia, la vie  » en 2009 (Prix de l’ACSE au Festival International de Clermont Ferrand en 2010) et  » Lueurs  » en 2015 (seul film court français sélectionné au Festival International des Films du Monde de Montréal en 2015). Ces films ont été sélectionnés et primés dans de nombreux festivals en France et à l’étranger.
Nous travaillons également, depuis 2012, à l’écriture d’un long métrage qui a obtenu l’aide au développement du CNC et de la région Bretagne.

En parallèle, je développe actuellement, en solo, un nouveau projet de court métrage  » An American hero « .

Mon désir de connaître le processus complet de création s’est affiné et affirmé au gré des années et des rencontres.

Permettre à d’autres projets d’exister, les orienter dans ce long voyage m’a semblé une évidence.

J’ai retrouvé ces mêmes envies chez Adeline et Maël. Nos parcours, en parallèle (sur le 48ème), étaient complémentaires.

D’autres avant nous avaient tracé un sillage, nous avaient accompagnés, guidés. Il me semblait important de tenir le cap.

Mael Cabaret

Mael Cabaret

Producteur

-------------------- 48° --------------------

BIO

En parallèle de mes activités de réalisateur, lorsque j’ai décidé de créer Les 48° Rugissants avec Anthony Quéré et Adeline Le Dantec, j’avais le souhait de faire exister des films sensibles et engagés. Je voulais avant tout accompagner les auteurs dans la pluralité de leurs expressions.

J’ai ainsi exploré différents univers, osant certains rapprochements avec le monde de l’art contemporain, comme sur « Ultima Verba », le documentaire crépusculaire de Marine Blanken et d’Eric Prémel. Puis au travers du court-métrage onirique de Virginie Barré intitulé « Le Rêve Géométrique », et dernièrement dans « La grande terre », la transhumance post-apocalyptique imaginée par Charlotte Vitaioli et Joachim Monvoisin.

Je me suis également penché sur le monde du théâtre avec « Voilà Notre Révolte », un documentaire de Xavier Liébard qui fait la part belle à l’énergie de la jeunesse, à sa détermination. Le film aborde une étape charnière, alors que ces trentenaires jettent un œil dans le rétroviseur, comme pour marquer un saut de génération. Or cette idée d’étape, de transition, façonne également le documentaire de Lauriane Lagarde « DesAmours ». On y parle du couple, de la vie, de l’autre, de nous. On y cherche sa place dans la société, quitte à chambouler les préconçus.

Je crois que c’est ce qui m’anime : produire des films qui questionnent nos existences et assument une certaine dimension politique. Des films qui racontent les femmes et les hommes qui habitent un territoire et parfois défendent leur identité, comme dans « Riddim » où je m’attache à suivre trois danseurs urbains de Cayenne, ou encore « Les oiseaux de la frontière » de Julie Meyer tourné dans l’ouest américain. Plus récemment, « Le chant de Brest » de Gwendal Le Goff et « Try » de Philippe Lucas complètent la liste de ces documentaires pensés dans la durée, au plus proche de leurs personnages, souvent en immersion.

Bientôt, le court-métrage de Céline Novel « Et à la fin elle les tue tous » apportera sa pierre à l’édifice, en pointant du doigt la place des femmes dans le monde du cinéma. Un film en prise avec son temps où il est encore question de fracture, comme ce sera le cas dans la série de fiction d’Olivier Broudeur « Les Portes du Vent » où l’auteur aborde la crise que traverse le monde paysan. Diffusion prévue en 2025 !

Victor Thomas

Victor Thomas

Producteur

-------------------- 48° --------------------

BIO

Dernier arrivé de l’équipe – j’ai rejoint Les 48° Rugissants début 2021 – mon objectif est d’accompagner des auteur.rice.s et cinéastes qui ont des choses à dire et à montrer. De produire des films ambitieux artistiquement et des histoires qui touchent ceux et celles qui les regardent.

Je travaille à la fois sur du documentaire de création et sur du court-métrage de fiction. Ce sont des projets qui parlent de la place des humains dans leur environnement naturel ou social et de la manière dont ils se conforment ou se jouent des contextes historiques, familiaux ou géographiques qui les entourent.

Les projets que je suis ont souvent une empreinte qui dépasse le territoire français métropolitain, ils se déroulent par exemple à La Réunion, en Guadeloupe, à New York, au Canada ou encore au Sénégal.

Adeline Le Dantec

Adeline Le Dantec

Membre fondatrice

-------------------- 48° --------------------

BIO

Après avoir travaillé dans la diffusion et la distribution : à la Coordination européenne des festivals de Cinéma à Bruxelles, puis au Festival européen du Film Court de Brest, je commence à travailler dans la production  audiovisuelle et cinématographique à partir de 2007.

Evoluant d’abord comme directrice de production, je participe à la fabrication d’une quinzaine de courts métrages de fiction et de quelques documentaires au sein de Paris-Brest productions.

Puis je développe mes propres projets auprès de différentes sociétés de productions en Bretagne, avant d’initier en 2014 la création des 48° Rugissants, avec Anthony Quéré et Mael Cabaret, où je produis :

« Je les Aime Tous », de Guillaume Kozakiewiez, « La Bobine 11 0004 » de Mirabelle Fréville, et « L’Ombre des Corbeaux » de Elvira Barboza ; côté courts métrages.

« Ma Famille entre deux Terres » de Nadja Harek, « L’Archipel des Ames en Peine » de Nico Peltier et Pablo Salaun, « Tom d’Ici et d’Ailleurs » de Philippe Lubliner, « Un théâtre sur la Lune » de Jean-François Ducrocq et Eric Chebassier, « Ultima Verba » de Marine Blanken et Eric Premel, « Waiting for Gaza » de Guillaume Kozakiewiez, et « Le Choix de Marjorie » de Lara Laigneau ; côté documentaires.

J’arrête mes activités de productrice en 2022 pour me diriger vers d’autres projets professionnels.

Sarah Briffa

Sarah Briffa

Assistante de production

-------------------- 48° --------------------

Brieg Saliou

Brieg Saliou

Gérant

-------------------- 48° --------------------

Venez nous rencontrer et Travaillons ensemble

Brest

  • 70 rue des Réfractaires et Maquisards, 29200, Brest
  • besoin d’une info
  • soumettre un projet
  • joindre le service financier
  • encore une question
  • contact (@) 48rugissants.com
  • projet (@) 48rugissants.com
  • administration (@) 48rugissants.com
  • (+33)7 83 83 77 93

Rennes

  • 31 rue Nantaise, 35000, Rennes