Slide

Les 48° Rugissants

A PROPOS

Avec ses trois producteurs associés : Adeline Le Dantec, Anthony Quéré et Maël Cabaret, les 48° Rugissants forment une société de production cinématographique et audiovisuelle, implantée en Bretagne.

Tout part d’une rencontre, d’horizons différents mais d’envies communes. De là est né un axe, une latitude (48°) ; celle de nos échanges à flux tendu entre Brest et Rennes et de notre volonté de porter haut des films qui nous ressemblent, fictions comme documentaires, d’ici et d’ailleurs.

48Logo-270x270

Maintenant disponible sur notre site !!!

Réseaux sociaux

Actus

Waiting For Gaza ” de Guillaume Kozakiewiez

– participe à la sélection À l’Ouest ! du festival Travelling.

Projection-débat en ligne en présence du réalisateur et de Mathieu Champalaune, co-directeur éditorial de la revue Répliques.
Vendredi 19 février à 18h
Prix : 4€
La billetterie est désormais ouverte sur le site Internet de La Vingt-Cinquième Heure. C’est ICI

La séance passera en simultanée au Festival Palestine in Love de Cinéma Galleries, en Belgique.

“En Sortir”, fiction de Thierry Machard

– En sélection pour le 21ème Festival du film court francophone [Un poing c’est court] qui se déroulera du vendredi 15 au samedi 23 janvier 2021.

– On en parle sur France 3 Bretagne ! Extrait à voir ICI, à partir de 15’55”

« La Bobine 11004 » de Mirabelle Fréville

– Participe à la 38º Compétition Internationale du festival Tous Courts d’Aix-En-Provence ! Exceptionnellement, le festival se déroule en ligne cette année : du 1er au 6 décembre.” La Bobine 11004 ” (programme compétition 9) y sera diffusé : les 5 et le 6 décembre.
Pour regarder les films et pour plus d’informations : https://bit.ly/3qnchA7

– A reçu le prix France 3 – Libre Court au Festival Tous Courts d’Aix-en-Provence.

“RIDDIM”, de Mael Cabaret

– Sélectionné au FIFAC 2020. Diffusion VENDREDI 09 OCTOBRE à Saint-Laurent-du-Maroni, en présence du réalisateur.

– Diffusion au “Village Chinois” danslle cadre du dispositif “Passeurs d’images”.

Diffuseurs

Venez nous rencontrer et Travaillons ensemble

Brest

  • 18 Rue Jules Guesde, 29200, Brest
  • (+33)9 53 88 90 95
  • contact (arobase) 48rugissants.com

Rennes

  • 31 rue Nantaise, 35000, Rennes

L'équipe

Mael Cabaret

Mael Cabaret

Producteur

-------------------- 48° --------------------

BIO

Auteur-réalisateur de films documentaires depuis 2009, mon univers se concentre autour des notions de frontière et de brassage identitaire. Des thématiques qui me portent souvent vers des continents étrangers, avec une volonté d’immersion auprès des populations rencontrées. En 2012, j’ai emboité le pas vers le monde de la production. Cela me semblait cohérent. Une suite logique, complémentaire, de mon envie de faire exister des films. En tant que réalisateur, j’avais le souhait de porter des films d’auteur, sensibles et engagés. En tant que producteur, je voulais qu’il en soit de même. La formation professionnelle de Lussas dédié à la « Production de films documentaires de création » fut un catalyseur.

Depuis, j’ai exploré différents univers, hétéroclites, en abordant le monde de l’art contemporain via le court-métrage onirique de Virginie Barré intitulé Le Rêve Géométrique, ou encore sur Ultima Verba, le documentaire de Marine Blanken & Eric Prémel. Je me penche actuellement sur le monde du théâtre avec Voilà Notre Révolte, un documentaire de Xavier Liébard où il est aussi question d’une jeunesse en crise. Une dimension politique qui m’intéresse particulièrement et qui fait écho à la série Les Portes du Vent en cours de production.

Adeline Le Dantec

Adeline Le Dantec

Productrice

-------------------- 48° --------------------

BIO

Après sept ans d’expérience dans la diffusion et la distribution : à la Coordination européenne des festivals de Cinéma (2000-01), puis au Festival européen du Film Court de Brest, je m’oriente vers la production à partir de 2007.

Au sein de Paris-Brest productions, je participe comme directrice de production à la fabrication d’une quinzaine de courts métrages de fiction et de quelques documentaires. Et c’est à partir de 2009 que je commence à initier des projets en tant que productrice, d’abord à Paris-Brest, puis auprès de différentes sociétés de production en Bretagne : « Quidam » de Gaël Naizet (fiction, 17’, 2011), « La Source » de Mirabelle Fréville (documentaire, 26’, 2012, Paris-Brest prod.), « Je Rentrais » (fiction, 10’, 2013), « Quel Pays Nous Habite ? » de Nadja Harek (documentaire, 52’, en production), « Les pieds nus, la tête libre », de Nicolas Leborgne (documentaire, 52’, en production) ; « Griselidis – 11 mars 1981» de Guillaume Kozakiewiez (fiction en développement)…

Forte de ces expériences, la rencontre avec Anthony et Maël a été déterminante pour concrétiser ce désir de production au sein d’une nouvelle société dans le paysage audiovisuel breton où nos trois parcours se complètent pour accompagner des talents émergents.

Anthony Quéré

Anthony Quéré

Producteur

-------------------- 48° --------------------

BIO

Travaillant sur des projets de fictions depuis 2007, j’ai écrit et réalisé, avec Olivier Broudeur, les courts métrages ” Erémia, Erèmia ” en 2007 (Prix Spécial du Jury au Festival International de Clermont Ferrand 2008), ” Dounouia, la vie ” en 2009 (Prix de l’ACSE au Festival International de Clermont Ferrand en 2010) et ” Lueurs ” en 2015 (seul film court français sélectionné au Festival International des Films du Monde de Montréal en 2015). Ces films ont été sélectionnés et primés dans de nombreux festivals en France et à l’étranger.
Nous travaillons également, depuis 2012, à l’écriture d’un long métrage qui a obtenu l’aide au développement du CNC et de la région Bretagne.

En parallèle, je développe actuellement, en solo, un nouveau projet de court métrage ” An American hero “.

Mon désir de connaître le processus complet de création s’est affiné et affirmé au gré des années et des rencontres.

Permettre à d’autres projets d’exister, les orienter dans ce long voyage m’a semblé une évidence.

J’ai retrouvé ces mêmes envies chez Adeline et Maël. Nos parcours, en parallèle (sur le 48ème), étaient complémentaires.

D’autres avant nous avaient tracé un sillage, nous avaient accompagnés, guidés. Il me semblait important de tenir le cap.